L’ABC du projet

Depuis 2011, le Concours de plaidoirie CSQ-Juripop se veut une activité formatrice pour les élèves qui s’intéressent de façon générale au droit et à la justice. Bien que la trame factuelle soit la même pour tous, les élèves du secondaire et les étudiants du collégial s’affrontent dans deux compétitions distinctes. Cette année encore, pour l’édition 2016-2017, plusieurs écoles secondaires et cégeps participeront à la joute et viendront de plusieurs régions du Québec:

Voici la liste des équipes du secondaire de cette année :

  • Collège Georges-Vanier (Montréal)
  • Collège Stanislas (Montréal)
  • Collège Regina-Assumpta 1 (Montréal)
  • Collège Regina-Assumpta 2 (Montréal)
  • Antoine-de-Saint-Exupéry 1 (Montréal)
  • Antoine-de-Saint-Exupéry 2 (Montréal)
  • Collège Charles-Lemoyne 1 (Longueuil)
  • Collège Charles-Lemoyne 2 (Longueuil)
  • Collège Saint-Paul de Varennes (Varennes)
  • Polyvalente Hyacinthe-Delorme 1 (Saint-Hyacinthe)
  • Polyvalente Hyacinthe-Delorme 2 (Saint-Hyacinthe)
  • Collège du Mont-Sainte-Anne (Sherbrooke)
  • Mont-Saint-Sacrement (Québec)
  • Collège des Pères Maristes (Québec)

Voici la liste des équipes du CÉGEP de cette année :

  • Cégep André-Laurendeau (Montréal)
  • Collège André-Grasset (Montréal)
  • Collège Montmorency (Laval)
  • Collège Ahuntsic (Montréal)

Le concours se déroule en trois temps. Le concours se déroule d’abord au niveau régional, où les écoles en compétition se disputent le titre de la meilleure performance, en quart de finale. Ce sont les performances et la valeur en droit des arguments avancés par les étudiants qui départageront les équipes plutôt que la partie qui remportera le procès. Ces quarts de finale ont lieu en février (18 février pour Québec et 25 février pour le Grand Montréal), alors que les demi-finales et la grande finale auront lieu lle samedi 25 mars à la Cour d’appel du Québec à Montréal

À ce jour, les finales ont été présidées par l’honorable Marie Deschamps, ex-juge à la Cour Suprême du Canada, l’honorable Jacques Fournier et l’honorable Clément Gascon, tous deux juges à la Cour d’Appel du Québec, l’honorable Pierre E. Labelle, juge coordonnateur adjoint à la Chambre criminelle et pénale à la Cour du Québec et l’honorable Marc David, juge coordonnateur de la Chambre criminelle de la Cour supérieure. Le concours jouit ainsi d’une grande réputation dans la communauté juridique.

Les équipes participantes, constituées de 6 élèves et d’un avocat pratiquant dans le domaine criminel, sont jumelées à deux étudiants du baccalauréat en droit d’une université québécoise (UdeM, UQAM, Laval et Sherbrooke). Les équipes se rencontrent à raison de 1h30 par semaine (1h de cours donné soit par les étudiants, soit par l’avocat qui sera suivi d’une activité plus interactive de 30 minutes). L’avocat et les étudiants en droit ont comme mandat de vulgariser les notions de droit aux élèves et de les accompagner afin que l’équipe prépare la meilleure performance dans le cadre du concours de plaidoirie. Lorsque l’équipe est formée, les coordonnées des étudiants seront transmises au responsable de l’école qui a le rôle de communiquer avec tous les membres de l’équipe (participants, étudiants et avocat) afin de fixer la première rencontre, puis de laisser l’équipe construire son propre calendrier pour la suite des choses.

Une simulation réaliste

Un procès comprend toujours une certaine dose de passion, et c’est cette ambiance que nous tenons à recréer dans les différentes étapes de notre concours de plaidoirie. C’est pourquoi nous tenterons de reproduire l’ambiance d’un procès de la façon la plus réaliste possible. Ainsi, nous envisageons de mettre en scène des témoins, un accusé, deux procureurs de la Couronne, deux avocats de la défense, un juge et un jury. Ces rôles seront joués par les étudiants, sauf en ce qui concerne ceux du juge et du jury. À ce titre, nous tenons à faire appel à des juges en poste ou à la retraite pour présider les procès, et à des juristes pour jouer le jury évaluateur (et non comme juge des faits).

Nous sollicitons l’aide d’un responsable dans chacune des écoles qui nous aidera à titre d’intermédiaire, par exemple en ce qui concerne la réservation d’un local dans l’école pour permettre à l’avocat et aux étudiants universitaire de rencontrer leur équipe.

Le synopsis de cette année

« Le Concours de plaidoirie CSQ-Juripop – Édition 2017 aborde notamment cette année la notion du consentement dans le cadre d’une relation entre jeunes adultes. La trame factuelle raconte l’histoire de deux collégiens, Karianne Tremblay et David Dionne. Pour célébrer la fin de l’été, les moniteurs du camp de jour Hiboujoue décident d’organiser un petit party chez Angélique Toussaint. Malheureusement, lors de cette soirée tant attendue, la fête tourne mal. Karianne dit oui, puis elle ne veut plus. Les gestes de David vont trop loin. Les esprits s’échauffent, la police est appelée sur les lieux suite à une altercation entre David et Baptiste… David Dionne sera arrêté le 27 août 2016 pour agression sexuelle et voie de faits »

Pour lire la trame factuelle complète de cette année, veuillez cliquer ICI