16 Oct 2023

Deuxième édition des JURI RDV

Juripop forme près de 300 avocat·e·s et professionel·le·s pour améliorer la représentation des personnes victimes de violences conjugales et à caractère sexuel.

Près de 300 avocat·e·s et professionnel·e·s des quatre coins de la province sont réuni·e·s aujourd’hui à Québec dans le cadre de la 2e édition du JURI RDV organisé par Juripop. Iels sont rassemblé·e·s pour une journée complète de formation et d’ateliers visant à outiller les avocat·e·s à mieux accompagner les personnes victimes-survivantes de violences conjugales et à caractère sexuel.

L’événement est non seulement une réponse au rapport Rebâtir la confiance, mais a aussi pour objectif de créer une rencontre entre les avocat·e·s, le milieu communautaire et les institutions publiques qui œuvrent à faire valoir les droits des personnes victimes et des survivant·e·s de violences conjugales et à caractère sexuel.

Outiller et déboulonner des mythes

Bien que le milieu juridique soit de plus en plus sensibilisé aux défis et aux particularités de la représentation des personnes victimes et survivantes de violences conjugales et sexuelles, la forte réponse des avocat·e·s à l’événement démontre l’importance de poursuivre leur développement.

Les activités de formation misent autant sur le renforcement du savoir-être que du savoir-faire des avocat·e·s et des professionnel·le·s de la communauté juridique.

Les participant·e·s auront la chance de suivre des parcours de formation variés, selon leur profil et intérêt, à travers 12 conférences et ateliers qui abordent :

  • Le savoir-faire juridique qui les aidera à représenter adéquatement les personnes victimes et survivantes devant les tribunaux civils et administratifs (demandes d’anonymat, les interactions entre le droit criminel et tous les autres types de droit, la représentation d’enfants victimes de violences conjugales) ;
  • La déconstruction des mythes et préjugés ainsi que la mise en lumière d’enjeux nouveaux ou méconnus (la coercition reproductive, les violences sexuelles conjugales, la distinction entre les violences conjugales et le conflit de séparation);
  • L’importance de prendre soin des professionnel·le· s qui accompagnent des personnes victimes et survivantes de violences (développer ses compétences d’intervention en tant que juriste, savoir reconnaître la fatigue de compassion et comment composer avec cette réalité) ;
  • Le continuum et des violences vécues par les femmes immigrantes, racisées et/ou réfugiées ;
  • Les apprentissages réalisés par les équipes spécialisées de Juripop dans la dernière année (faire reconnaître la violence par les tribunaux, faire preuve de créativité et innover pour présenter aux personnes victimes les recours les plus adaptés à leurs besoins).

 

« Dans cette journée de formation, l’équipe de Juripop partage les connaissances qu’elle a acquises à travers des centaines de dossiers menés auprès des personnes victimes et des survivant·e·s. On outille les avocat.e.s de pratique privée afin que ces derniers contribuent au changement de culture au sein du système de justice, en faisant reconnaître les violences devant les tribunaux. Notre objectif premier est que les personnes victimes et survivantes soient mieux représentées dans le système de justice civile et administrative », mentionne Sophie Gagnon, avocate et directrice générale de Juripop.

« Les personnes victimes ont trop longtemps été les dernières considérées dans le processus judiciaire. Elles doivent désormais être les premières auxquelles nous pensons dans nos décisions. Rebâtir la confiance des personnes victimes envers le système de justice est un travail de longue haleine et nous devons, tous ensemble, continuer de déployer les efforts pour mieux répondre aux besoins des personnes victimes de violence sexuelle et conjugale. Les initiatives comme le JURI RDV y contribuent et nous sommes heureux de soutenir l’évènement », souligne le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette.

 

Le JURI RDV est rendu possible grâce au soutien financier du ministère de la Justice du Québec.

Aller au contenu principal