17 Juin 2024

Attribution d’une nouvelle subvention pour accompagner des personnes ayant subi du harcèlement sexuel ou de la violence à caractère sexuel au travail

Le ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie, de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, Jean Boulet, annonce l’attribution d’une aide financière de 2,4 millions de dollars sur quatre ans à Juripop afin de lui permettre d’accompagner et de soutenir juridiquement, sur l’ensemble du territoire québécois, des personnes salariées ayant subi du harcèlement sexuel ou des violences à caractère sexuel au travail.

Cette aide vient répondre à des recommandations qu’un comité composé de trois professeures réputées a formulées en prévision de l’étude et de l’adoption de la Loi visant à prévenir et à combattre le harcèlement psychologique et la violence à caractère sexuel en milieu de travail. Ce comité avait notamment souligné que les personnes plaignantes ne bénéficiaient pas d’un soutien suffisamment personnalisé pour être adéquatement représentées dans le cadre des recours exercés.

À cette fin, ce nouveau service offert gratuitement sera accessible aux personnes qui auront fait une plainte ou une réclamation pour une lésion professionnelle découlant d’une violence à caractère sexuel à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

 

« Avec cette annonce, le gouvernement du Québec démontre sa volonté d’agir pour que des personnes salariées ayant subi du harcèlement sexuel ou de la violence à caractère sexuel au travail soient mieux accompagnées et soutenues juridiquement. De plus, l’annonce d’aujourd’hui témoigne de la confiance que nous accordons à l’expertise de la Clinique juridique Juripop en ce qui concerne l’accompagnement des personnes victimes et l’accès à la justice. En outre, elle représente un geste concret contribuant à la mise en œuvre des dispositions du projet de loi no 42, devenu, lors de son adoption le 21 mars 2024, la Loi visant à prévenir et à combattre le harcèlement psychologique et la violence à caractère sexuel en milieu de travail. »

Jean Bouletministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie, de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

 

« Juripop est honorée de pouvoir mettre en place ce service qui offrira des conseils juridiques gratuits à des personnes qui porteront plainte pour harcèlement sexuel au travail. Cette mesure jouera un rôle essentiel dans l’amélioration de l’accès à la justice des personnes victimes, en plus de bénéficier à toutes les parties concernées en renforçant l’équité procédurale dans le traitement des plaintes de harcèlement sexuel. Nous avons hâte de nous mettre au travail et de collaborer avec l’équipe de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail pour lancer cet important service. »

Sophie Gagnon, directrice générale de la Clinique juridique Juripop 

Aller au contenu principal